Please reload

Posts Récents

Putting : le parent pauvre!

December 23, 2016

Tout est souvent question d'objectif dans la vie et de motivation. Si vous voulez bien chanter, vous mettez tout en œuvre pour vous améliorer. Vous entraînez votre voix, vous prenez des cours, vous apprenez de nouvelles techniques, etc. C’est ainsi que vous faîtes des avancées dans votre projet. J'ai pris cet exemple, mais j'aurais pu prendre d’autres pratiques ou hobbys.

 

 Parlons du golf. Il en est de même. Tous les joueurs qui souhaitent progresser prennent des cours. Donc jusque là pas de souci ! Sauf qu’il y à souvent à dire sur l’entrainement ; il y a généralement une disproportion entre le temps d'entraînement affecté au swing et celui affecté au putting. Et pourtant.

 

Combien de coups en moyenne pour un joueur ayant un index 36 pour arriver sur le green d'un par 4 ? Entre 3 et 4 coups en moyenne. Et combien de putts ? Entre 2 et 3 putts en moyenne. Donc, dans le meilleur des cas où on compte 3 coups pour arriver au green et 2 putts, les coups au putting représentent 40% du score sur le trou. Et dans le pire des cas, 4 coups pour arriver au green et 3 putts, les coups au putting représentent 42%. 

Oui oui ... j'entends d'ici des lecteurs qui se disent qu’avec 4 coups et 2 putts, le putting ne représente plus que 33%, et mieux encore, toujours avec 4 coups et 1 putt, le putting ne représente plus que 25% ! Allez OK ! Je pose alors la question : est ce que le golfeur passe 25% de son temps d'entraînement au putting ? Consacre-t-il un quart de son investissement "temps/coaching " à ce secteur du jeu ? 

 

Si vous répondez oui, alors je suis désolé de vous avoir fait perdre votre temps en vous ayant emmené jusqu'à cette ligne, vous pouvez stopper ici votre lecture.

 

Pour les autres qui poursuivez, au-delà de vous remercier d'être encore là, calculez le pourcentage moyen de ce que représentent les putts dans votre jeu et de ce que représente le temps consacré au putting dans votre entraînement. Êtes-vous comme une majorité de joueurs pour qui l'apprentissage, voire l'obsession, de la technique du swing cannibalise ce secteur crucial du score qu’est le putting ? 

 

Êtes vous de ceux qui pensent ?

- " Le putting c'est inné! On est doué ou on ne l'est pas! "

- " Le putting c'est de la chance... "

- " Prendre un cours de putting ne sert à rien... " Etc.

Savez-vous que ? 

Tous les experts du putting s'accordent sur le fait qu’un putting performant repose sur quatre compétences : savoir lire un green, s'aligner parfaitement, frapper la balle square dans la direction choisie, maîtriser la vitesse de la balle. Ces compétences s’acquièrent indépendamment les unes des autres avec des entraînements spécifiques. 

 

En identifiant bien cela, vous devriez pouvoir vous motiver et vous investir dans des temps d'entraînement fort utiles pour l’amélioration de votre score. J'ajouterais que le putting est le secteur du jeu où le commun des joueurs est au plus proche de tutoyer les meilleurs joueurs du monde, tant la performance physique ne rentre pas en ligne de compte. Vous pouvez donc devenir un excellent joueur sur les greens.

 

Alors faites les comptes, fixez vos objectifs avec votre coach et engagez-vous dans un entraînement où le putting a la place qu'il mérite. Pas de fatalité ! 

 

Please reload

 
Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

+33 (0)6 85 31 71 82

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White LinkedIn Icon