Please reload

Posts Récents

Ryder Cup 2016 : La revanche !

October 5, 2016

Avec 5 joueurs dans le top 12 mondial, le vainqueur du Masters (Dany Willett) et de l'Open 2016 (Henrik Stenson), le champion olympique (Justin Rose), l'équipe européenne n'a rien pu faire contre les américains à Hazeltine. Le miracle de Medinah en 2012 se s'est pas reproduit. Toujours menés aux score depuis les foursomes du vendredi avec un cinglant 4-0, les bleus ont toujours fait la course derrière. L'esprit de revanche, et l'âme d'Arnold Palmer, disparu quelques jours avant le début du combat ont eu raison des joueurs du vieux continent. LA Ryder Cup est un moment sportif extraordinaire, un évènement à part, pour des millions de fans à travers le monde. La victoire de l'Europe dans les 3 dernières éditions était un affront que les USA se devaient de laver. A la suite de la déroute américaine de Médinah, qui avait vu les européens faire une remontée impensable, les rouges ont mis en place une Task Force pour élaborer la stratégie gagnante pour 2016! ET heureusement que cela a fonctionné, car la Ryder aurait pu perdre de sa superbe et de son intérêt si l'Europe avait poursuit sa domination...

Ce "magifique" combat qui fait sortir le golf de ses ambiances ouatées transforme et transcende des joueurs "plutôt" peu expansifs sur les terrains dans la saison régulière (voir la vidéo du match REED/MCILROY).

La pression monte de partout et va crescendo jusqu'à la peur pour ceux qui jouent cette épreuve pour la première fois! Tout ceux qui ont eu l'immense honneur de représenter leur continent décrivent cette expérience comme nulle autre pareille, un voyage dans un autre monde : 

- Rory McIlroy annonçant dans la presse: «Danny Willett est peut-être le champion en titre du Masters, mais vendredi matin, il ne va pas comprendre ce qui va lui tomber dessus.» 

- Darren Clarke : «J’avais tellement peur que j’avais posé la balle très haut sur le tee pour être sûr d’avoir un contact correct et éviter de faire un top qui allait rouler à quarante mètres. Sur une échelle de 1 à 10, si la pression des Majeurs est à 4, celle de la Ryder monte à 9.»

- Brad Faxon parlant de la partie d'entraînement : « Il y avait George Bush, Byron Nelson, 40 000 spectateurs, et honnêtement, j’ai vraiment cru que j’allais me chier dessus."

Le langage "imagé" de l'américain image bien la différence entre la pression et la peur, tout comme ce putt manqué à 50 cm de Mark Calcavecchia pour battre Colin Montgomerie au 17 de Kiawah Island en 1991. Le match sera partagé, Calcavecchia perdant les 3 derniers trous...

 

Ce sont des millions de fans qui sont engagés dans la Ryder Cup, de par le monde, et deux continents phares qui s'affrontent. Mais pour les joueurs c'est aussi et surtout des dizaines de milliers de fans tous les jours qui se comportent parfois de manière "limite" (cris, bruits et insultes) que l'on a plus coutume de voir dans d'autres sports...

Les mains qui tremblent à ne pas pourvoir mettre la balle sur le tee au départ du 1, comme Ross Ficher en 2010, ou un Tiger Woods, en 2006 qui envoie son premier drive à plus de 50m à gauche en plein dans l'eau sont autant de preuves que cette épreuve n'est comparable à aucune autre! Et personne n'est obligé de jouer, les joueurs ne gagnent pas d'argent et aucun point pour le classement mondial, c'est cadeau! Vivement 2018 et la nouvelle édition qui aura lieu, comme chacun sait, en France au Golf National... 

Comment va-t-on faire pour attendre jusque là ???

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

 
Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

+33 (0)6 85 31 71 82

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White LinkedIn Icon